L’Aleph de Paulo COELHO

Pendant l’un de mes voyages, j’ai lu L’Alchimiste de l’auteur portugais, qui m’a laissé un tendre souvenir.

Une histoire dont on ne veut pas quitter ni les personnage, ni la quête … De tous ceux à qui j’ai parlé de ce livre, on est tombé d’accord sur le fait, que c’est un roman symbolique à portée universel qui touche profondément chaque lecteur ! Si ce livre est tellement touchant, pourquoi les autres ne le seraient-ils pas autant ?

Synopsis

Nous avons parfois besoin de retrouver un sens à notre vie, de lui redonner souffle et équilibre.
Et si un livre avait le pouvoir de vous faire découvrir un monde nouveau ? Et si, grâce à la magie des mots et d’une histoire, vous commenciez un nouveau chapitre de votre vie ? Aleph est ce livre. Aleph est un voyage qui pourrait bien changer votre existence.

Mon avis

Mais quelle déception ! Oui les mots sont durs mais totalement personnels.

Le résumé promettait tellement cette ouverture sur le monde, comme pour l‘Alchimiste, alors que c’est un concentré d’égocentrisme mystique qui se veut moralisant. Tout ce que je déteste.

Le personnage / auteur souhaite voyager pour se découvrir. Ok, pourquoi pas, un roman de voyage est toujours sympathique surtout lorsqu’il est construit comme une initiation : sur la découverte de soi ou d’un culture. Dans le livre, le personnage est presque pédant face au monde qui l’entoure (principalement au vu des autres personnages). Il est celui qui a « tout vu et tout compris », mais qui se cherche encore donc il ne faut pas trop lui parler, ni même l’approcher. Un vrai pédagogue !

Le trip initiatique n’est pas non plus très valorisant. On comprend vaguement qu’il veut comprendre ses vies passées pour pouvoir se pardonner dans ce qui peut apparaître dans le présent (résumé très succinct qui pourrait être poussé à réflexion). Même dans le récit, ce n’est que superficialité et indifférence… Serait-ce la suite d’un tome que je n’aurais pas lu ? Mystère

J’espère infiniment que cet alter-ego est vraiment sorti de l’imaginaire de l’auteur car il ne transparait que mépris et orgueil envers sa personne.

En lisant certaines critiques, il apparait que c’est vraiment le « pire » livre de l’auteur (au niveau de la notation), je ne jugerai donc que le livre. J’en lirai certainement d’autres pour avoir une idée plus juste de sa bibliographie.

 

315 Pages

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s