Le cycle de Fondation, tome 1 : Fondation de ASIMOV

Je sais que ce livre est un des fondements de la littérature SF et même si ce n’est pas forcément mon genre de prédilection, il fallait que je me fasse ma propre opinion. Et puis on me l’a trop souvent conseillé !

Synopsis

En l’an 12065, grâce à la psychohistoire, vous pouvez prévoir l’avenir. Mais si vos conclusions déplaisent au gouvernement, vous irez croupir en exil dans la plus isolée des 25 millions de planètes que possède l’Empire.
…L’histoire se répète.

Mon avis

Quelle belle surprise !

Je m’attendais à suivre un personnage face à un monde en friche qui va vouloir sauver le monde (bonjour les préjugés) alors que pas du tout. On suit simplement un monde, plutôt une galaxie, et sa transformation sur des milliers d’années.

Ce premier tome met en place les fondements de la saga littéraire. On comprend que la technologie est très en avance et qu’un savant a pu prévoir l’avenir funeste de leur galaxie, sur des décennies. Ce déclin prendra des générations mais il faut commencer à penser au changement. C’est pourquoi l’auteur ne va pas s’attacher aux personnages.

Chaque partie marque une période de changement. Ceux-ci sont de vrais problèmes que l’on peut transposer dans notre Histoire et notre réalité. On va nous parler de commerce et d’économie, de religion, de guerre… Toutes ces choses qui permettent de bâtir un empire tout en gardant à l’esprit qu’il faut changer le monde et non le pousser à sa perte. On suivra donc différents narrateurs qui seront les piliers de leur changement au monde. On entendra parler d’eux au fil de la lecture.

La construction de ce livre est impressionnant pas son schéma narratif et dans la profondeur de sa réflexion. On ne peut pas s’ennuyer car on fait des bons dans le temps toutes les cinquante pages. Il me tarde de lire les prochains tomes pour voir les avancées, et comment va se fonder un nouvel empire.

Ce qui est plutôt chouette aussi c’est que l’auteur laisse libre cours à son lecteur de faire sa propre opinion sur ce qu’il entend par bien ou mal. Ce premier tome est juste les « fondations », et il me tarde de connaître ce futur.

Très très bonne lecture et découverte.

A lire absolument

236 pages

Date de publication : 1952

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s